• 26 11 88 - Le bien commun nous contient, les principes de l'incarnation

    Lors des contacts avec vous, certains d'entre nous prennent conscience que simultanément à la communication verbale et aux messages lumineux que vous partagez avec nous par l'intermédiaire de Ghislaine, il existe entre vous et nous une forme de communication télépathique. Cette prise de conscience d'une part stimule en nous la possibilité d'actualiser la relation télépathique sur les différents plans de la conscience. La première question est : Comment faciliter l'épanouissement de la relation télépathique avec vous ?

     

    Puisqu'il s'agit de communion, car en fait lorsque l'on parle de télépathie, de contacts, c'est une sorte de communion, et que cette communion vienne grâce à un canal, un canal qui existe concrètement sur un plan physique et qui est différent de vous, soit que cette communion existe à l’intérieur de vous-même par votre propre production, cela est la même chose. Vous n'avez pas besoin de privilégier dans votre esprit un instant présent parce qu'il se passe par l'intermédiaire de quelqu'un, parce que vous venez écouter un canal, comme vous imaginez être consacré à cela, que vous imaginez être destiné à cela. 

    Il faut différencier dans l'esprit uniquement la part qui est en vous qui peut et qui ne peut pas et non pas les êtres qui sont hors de vous et qui peuvent, et vous qui ne pouvait pas. La différenciation ne doit pas se faire à l'extérieur mais à l'intérieur.

    Il est très gentil, il est très sympathique que vous reconnaissez que lors des séances il se passe quelque chose entre vous et nous, mais à vrai dire car vous connaissez mon esprit, je n'en ai rien à faire, que vous reconnaissiez que cela se passe grâce à moi,  par moi, et de vous à moi. Cela peut tout aussi bien avoir lieu en vous-même. Que ce soit vis-à-vis de nous, d'ailleurs, si vous vous branchez à l'extérieur, que vous subissez une aspiration ou que vous alliez tout simplement dans le creuset de l'intelligence universelle ou près des flancs de votre propre guide.

    Ce que l'on appelle communion, télépathie, ou tout simplement ouverture par la prière ou synthèse de l'âme du disciple avec l'âme du maître, tout ceci en fait, qui fait croire à l'esprit humain qu’il existe un temps où le disciple n'est pas en relation avec Dieu ou avec le Maître et qu'il existe un temps ensuite où il est en relation, tous ces clichés qui expriment cette différenciation ne sont pas des bons clichés, où du moins cette façon de les interpréter n'est pas du tout la bonne.

    Il n'existe pas, un seul moment, une seule minute, je dirais même une seule seconde où votre esprit est hors de l'esprit de Dieu, hors de l'esprit de votre maître, hors de l'esprit, appelons-le hors de l'esprit bienfaisant du monde, d’un esprit positif. Oublions que Dieu  existe et que les maîtres existent, parlons tout simplement d'un bien commun et d'un bien qui existe sur la planète, il n'existe pas une seule seconde où votre esprit n'est pas en communication que ce soit télépathique ou autre chose avec ce bien commun. 

    Et pourquoi est-ce que cela est possible ? Non pas, parce que vous êtes tous arrivé au niveau où vous pouvez entrer en communication avec le bien commun, mais tout simplement parce que le bien commun vous contient, donc il ne s'agit pas d'aller quelque part comme  vous imaginez qu’il s'agit d'aller quelque part lorsque vous voyez le phénomène du canal s'extérioriser, il s'agit tout simplement de s'ouvrir à ce qui est déjà autour de vous et qui ne demande qu'à devenir conscient en vous-même. De la même façon que cette chose existe hors de vous, elle existe à l'intérieur de vous, la seule différence est que cette chose qui est à l'intérieur de vous n’est pas capable d'une auto conscience, il s'agit exactement de la même chose pour votre capacité à être conscient, lucide et pour votre âme.

    L’âme est en fait à l'intérieur de vous constamment, pas simplement au ciel, du côté du bien, du côté de Dieu, là où il n'y a ni la matière ni les tentations. Là, elle existe là sur la terre, jusqu'au fond de vos chaussures, jusqu'au plus profond de votre péché comme vous dites. L’âme existe aussi jusqu'à l'intérieur de vos cellules qui composent vos organes, qui compose vos membres, l’âme est constamment à disposition, à fleur de peau. 

    Quelle est alors la différence entre un être qui est tout à fait son âme, qui la rayonne,et un être qui est potentiellement son âme et qui la rayonne pas. Et bien la différence est que l’un aura pris pleinement conscience de ce potentiel et l'autre n'a pas encore conscience de ce potentiel. Donc il va faire tout au long des jours quelque chose qui sera toujours contraire au fonctionnement de l’âme. Et pourtant l’âme est là, à l’intérieur de lui, sans aucun autre obstacle, en fait qu’un manque de conscience.

    Pour vous faire comprendre cette présence, qui doit vous sembler pourtant fort lointaine, je vais prendre tout simplement un exemple de votre vie quotidienne et du fonctionnement de votre corps. 

    Tout le monde sait, par exemple, pour ne pas incommoder ou surcharger un estomac, il faut éviter de boire trop d'alcool, il faut éviter les plats trop arrosés de sauce etc ... On sait très bien que ceci est mauvais au fonctionnement de l'estomac, à sa santé. Pourtant, quand l'homme a des désirs, il va boire de l'alcool, manger des plats en sauce. Qu'est-ce qu'il va se passer ? Il va se passer que son estomac va réagir, il va avoir des brûlures d'estomac, des maux d'estomac il va se sentir très mal à l'aise. Et pourtant au prochain repas qu'est-ce qu'il va faire ? De nouveau, il boira de l’alcool, de nouveau il mangera un plat en sauce. Pourtant son estomac l'a prévenu, il lui a envoyé un cri d'alarme. Attention ! Douleurs ! Douleurs ! Brûlures, blocages. Mais l’individu qui est incarné, l’entité qui est incarné dans son corps, préfère ne pas entendre ce que l’estomac lui dit, ne pas faire attention à la brûlure de l’estomac pour continuer à boire de l’alcool et de manger des plats en sauce. 

    Et bien, il se passe exactement le même phénomène vis-à-vis de votre âme. Si vous en tant, que Pierre, Paul ou Jacques, vous faites exactement cette chose là, vis-à-vis de votre estomac, vous la produisez exactement de la même manière, vis-à-vis de votre âme. Et par exemple lorsque votre voisin, un ami, ou simplement un inconnu à besoin de quelque chose que vous possédez, vous ne lui donnez pas. Pourtant vous savez, que l’individu en a besoin, au fond de vous il y a même un geste qui s’amorce, un geste de générosité, mais très vite, il y a quelque chose qui vient sur votre esprit et qui dit : Et là, attention, cela coûte beaucoup d’argent, tu as travaillé beaucoup d’heure pour acheter la chose, tu ne vas la jeter comme ça, à ton voisin ou au premier inconnu qui passe. 

    De la même façon l’estomac a essayé de s’exprimer, il y a envoyé des brûlures, il a envoyé un blocage, un malaise, mais l’homme a continué à boire l’alcool. De la même façon l’âme a envoyé l’élan de générosité, donne mais l’esprit a dit, non, j’ai travaillé trop d’heures, j’ai travaillé trop dur pour gagner cette chose, je ne vais pas le donner au premier passant, c’est impossible. 

    Le clapet se retrouve fermé, aussi bien vis-à-vis du bas que vis-à-vis du haut et le rejeton qui est au milieu et que l’on pourrait appeler l’homme, ou plutôt l’entité psychologique, c’est ce que je préfère, cette entité psychologique essaie de faire la pluie et le beau temps sur un territoire physique qui lui est complètement régi par la nature, ce qui fait que l’on ne pourra jamais forcer un estomac à boire et à boire des litres d’alcool puisqu’il n’est pas fait pour cela, et il va faire aussi la pluie et le beau temps, dans le domaine de l’âme où là ce sont des lois cosmiques qui régissent toute la vie et la dilatation.

    Entre donc le règne de la nature dont nous avons profondément parlé la dernière fois et le règne divin dont nous essayons de parler à chaque fois, il y a ce petit rejeton, cette entité psychologique, qui essaie d’aller à droite, à gauche pour faire son propre royaume et c’est en observant le va-et-vient de cette entité psychologique que les occultistes ont dit qu’il existait un antagonisme entre l’esprit et la matière. Mais en fait, si un homme était complètement et totalement sa matière, c’est à dire qu’il était complètement réduit à l’intelligence du corps, il serait très sage car il obéirait au fonctionnement pur et dur de la nature. Le problème est qu’il ne serait pas plus qu’un élément de la nature, il ne serait pas plus que l’arbre, pas plus que le rocher ou la fleur. 

    Être un élément de la nature ne suffit donc pas, au fur et à mesure l’homme se développe et en se développant, il finit par rencontrer une étoffe, un coquille, une substance si vous préférez, une substance qui elle n’est pas véritablement programmée pour être ce qu’elle est mais qui va se trouver programmée au contact de la pénétration de l’esprit de l’homme, c’est tout simplement le corps du désir, que l’on appelle aussi le corps astral.

    On a dit beaucoup de mal à propos de corps astral, du plan astral, de l’astral en général. Tout plan confondu, dans l’astral lui-même, hors il se trouve que l’astral est primordial pour vivre, de la même manière que les poumons sont très importants pour votre survie parce que si vous ne respirez pas, vous ne pouvez pas vivre. C’est donc, l’élément premier de survie et de vie sur la terre, le poumon. 

    De la même manière, pour que tout le plan de la matière est lieu et se maintienne et se concrétise tous les jours et continue la course à la concrétisation, il faut que le plan astral existe. S’il n’y avait pas le plan astral, un plan donc un petit peu plus subtil que le plan physique, un plan que l’on appelle l’invisible, un plan qui est la matrice de tous les atomes et qui est ensuite projeté sur le plan physique, pour constituer le plan physique, s’il n’y avait pas cette matrice, il n’y aurait donc pas de plan physique, il n’y aurait pas de terre, il n’y aurait pas d’humanité, il n’y aurait rien du tout.

    Donc le plan astral est une étape très importante dans la manifestation du monde et dans votre propre manifestation. Ce qui ne veut pas dire que toute la vie doit se dérouler sur ce plan là. Car s’il est vrai que le plan astral est la matrice pour les atomes qui vont constituer la matière, il est vrai que l’astral, à cause de son type vibratoire, à cause de la note qui résonne sur ce plan là est aussi l’endroit où l’homme a pu concrétiser ce que l’on appelle le désir et par extension les sentiments, le désir. Je dis par extension, parce que tout sentiment, toute émotion, vient du désir. 

    Pourquoi ? 

    Pour comprendre pourquoi, il faut analyser ce qu’est fondamentalement le désir. Le désir ce n’est pas seulement, la pulsion du corps, la pulsion de la bouche qui désire un gâteau, la pulsion d’un sexe qui désire un autre sexe, la pulsion d’individu qui désire s’acheter un manteau vu dans la vitrine. Le désir, ce n’est pas simplement, bêtement, cette pulsion là. Le désir est une sorte d’entité de survie, je dirais presque un principe, un principe inférieur certes, mais un principe quand même. 

    Dans le désir, il y a l’impulsion première de la vie. Dans le désir, il y a avant tout le désir de vivre. Le désir donc lui-même en le prenant comme un élément de la nature physique, le désir est directement raccordé avec la loi d’attraction, soit la gravitation. 

    Une âme qui serait complètement dépourvue du principe qu’est le désir ne trouverait jamais le moyen de s’incarner. Elle n’arriverait pas à descendre. Imaginons que l’âme pourrait se résumer à un poids, et bien l’âme n’aurait jamais de poids pour descendre jusqu’à un plan physique exactement comme un plongeur qui n’arriverait pas à descendre au fond de la mer. Pour descendre il faut donc s’alourdir, et ce n’est pas bêtement se trouver des raisons de vivre. Et bien, tu sais sur cette planète, on verra la mer, mais l’âme qui ne connaît pas le poids se dit, la mer s’est peut-être bien jolie mais moi, là, dans mon domaine, dans mon royaume, je vois encore mieux que la mer. Mais tu n’as rien compris, sur la terre, il y a aussi les oiseaux et de toutes les couleurs, oui, les oiseaux sur la terre, mais moi, j’entends encore mieux le chant de oiseaux d’ici, de mon royaume, mais non tu ne comprends pas, sur la terre, il y a en plus des jolis garçons et des jolies filles, ah oui, je comprends ce que tu veux dire, et moi comme par hasard je serai le garçon et toi tu seras la fille et puis je sais qu’au bout d’un mois on va se taper dessus, oui, alors ton histoire ne me plait pas du tout, je reste dans mon royaume et je ne m’incarne pas.

    Pour donc inspirer à l’âme le dessein de l’incarnation, je ne dirais pas pour la forcer, car il ne s’agit de forcer les âmes à s’incarner, absolument pas. Mais pour motiver l’âme à son incarnation, il faut donc créer des principes qui sont inférieurs et qui sont les principes du désir.

    Quand je parle des principes inférieurs, cela veut dire qu’il existe des principes supérieurs. Qu’est-ce-que j’entends donc par inférieurs et supérieurs ? En tant que principes supérieurs je mettrais simplement les lois divines, c’est à dire toutes les lois dont on vous parle depuis que le monde est monde. la loi de l’amour, la loi du pardon, la loi de l’ordre, la loi de la force, en fait les lois des 7 rayons qui étaient à la création du monde et qui prédestinent encore à l’heure actuelle le prolongement de votre monde. Les principes inférieurs sont eux des principes de nécessité, ce ne sont pas des principes qui ont participé à la création du monde, mais ce sont des principes qui répondent à la nécessité de l’incarnation.

    Il y a un monde créé, il y a des âmes qui servent à tour de rôle soit de matériaux pour cette création, soit de sujet qui vont vivre cette création. Et entre les deux, il y a tout un monde de différence du point de vue des vibrations, du point de vue du motif de l’existence. Pour créer un pont entre les deux, il faut qu’existe dans le sens de l’involution le désir, puis dans le sens de l’évolution ce que l’on appelle l'Antahkarana.

    Qu’est ce que je veux dire par là ? 

    Comme je vous l’ai dit mille fois, il existe exactement le même trajet pour descendre dans la matière que pour en remonter. Et qu’Il existe exactement tout le même processus d’involution, qu’existe le processus d’évolution mais l’un est l’inverse de l’autre tout simplement. Mais donc ce pont dont on parle tant lorsque l’on est dans le royaume de l’évolution et que l’on appelle l'antahkarana, ce pont dont tous les disciples aimeraient voir complètement bâti ainsi que les profanes et qui donne accès à la lumière de l’âme et à l’intelligence de l’âme, et bien il existe aussi dans le domaine de l’involution et il permet pas le retour vers Dieu, mais il permet l’accès à la matière et l'Antahkarana, soit le pont qui lie l’âme à la matière dans le courant de l’involution c’est le désir, tandis que l’antahkarana la matière à l’esprit dans le courant de l’évolution, c’est l’absence du désir. 

    Tout est l’inverse, il faut simplement comme une pièce que l’on jette en l’air, retourner la face. C’est pour cela d’ailleurs qu’il y a quelques difficultés parce que pendant des âges et des âges, l’entité qui s’incarne a dû procéder à certains effets, à certains changements pour aller jusqu’à dans la matière, et le jour où l’entité se retrouve dans la matière, il faut faire exactement les mêmes choses mais dans un sens inverse. Alors pendant un certains temps, l’entité se trouve un peu saoule, quoi, quoi, qu’est ce que l’on me demande, qu’est ce qui se passe, mais j’ai fait tout le contraire pendant des âges et maintenant il faut que je fasse cela ! Ca ne me convient pas, j’ai trop l’habitude de faire selon l’involution. 

    Et c’est pourquoi évoluer paraît si difficile parce que l’entité qui s’incarne a pendant trop de temps pratiquer l’involution, c’est donc une habitude dont elle a un grand mal à se défaire. Vous allez me dire mais pourquoi, alors il y a cette involution ? 

    Je voudrais bien répéter pour les nouveaux venus, mais je ne peux pas cependant à chaque fois refaire systématiquement le même discours. 

    Considérons simplement que dans les motifs de l’involution existe une raison puissante, celle de devenir un maître absolu. 

    Lorsque l’on est une entité purement divine, qui sort du sein divin, comme je le dis si souvent, il n’y a pas la maîtrise de soi. C’est un peu comme si Dieu lorsqu’il produit une nouvelle cellule, une nouvelle entité, il l’a produit pareil à lui-même c’est certains, mais il ne l’a produit pas absolument indépendante et absolument maîtresse d’elle-même car s’il produisait une cellule absolument maîtresse d’elle-même, absolument indépendante, il ne produirait pas une cellule à l’extérieur de lui, il se dédoublerait lui-même indéfiniment et il ne se passerait rien, car en Dieu, il ne peut rien se passer à part sa propre histoire à lui-même, mais la vôtre n’a pas lieu.

    Pour donc que ces atomes, car il s’agit bien d’atomes, même si l’on parle d’âmes, de monades et d’esprits, il s’agit bien d’atomes, mais à ce moment-là d’atomes spirituels. Pour que ces atomes qui sont tout potentiellement, et qu’ils le deviennent de façon éclatante, il faut qu’il descende dans le royaume où l’énergie est la plus concrète et ce royaume-là, c’est la matière. 

    Autrement dit, l’endroit où il y a le plus d’énergie, ce n’est pas au ciel près de Dieu, contrairement à ce que l’on croit, là où il y a le plus d’énergie c’est dans la matière, jusque dans le coeur et le ventre des volcans, dans le coeur d’un rocher, d’un quartz.

    Seulement, qu’est ce qui fait la différence entre la puissance de l’énergie prisonnière d’un rocher dans la croûte terrestre, et la puissance de l’énergie qui est resté dans le domaine spirituel ? 

    La différence de ces deux puissances, et qui fait croire aux disciples que l’énergie de Dieu est la plus forte, c’est que celle qui est dans la matière n’est pas manipulable par l’homme. Elle a été enfermé dans le projet de créer la matière. On ne peut donc pas comme cela dématérialiser le rocher pour prendre l’énergie qui est dans le rocher et l’appliquer sur un corps malade pour que l’individu ne soit plus malade. Par contre, cette chose est tout à fait possible, lorsqu’il existe un guérisseur qui se met en contact avec les énergies de son plan, et qui fait canal avec les énergies de son plan et qu’il fait descendre l’énergie de son plan, jusqu’à dans le corps du malade. 

    Alors le profane qui n’y connaît rien va se dire, alors l’énergie de Dieu est plus puissante car elle va guérir le malade. Alors que si je prends le même malade et que je l’assois sur le rocher, il ne se passe rien, il va mourir. Le fonctionnement de l’énergie dans le rocher ne permet pas la guérison parce que l’énergie a été commandée pour être un rocher, pour se concrétiser en tant que rocher, et rester en tant que rocher jusqu’à qu’éventuellement l’érosion naturelle viennent un jour l’effacer de la terre, mais ce sera que par la main de la nature et pas par la main de l’homme.

    La preuve en est que c’est dans la matière qu’il y a le plus d’énergie, c’est que lorsque vous fissuré un atome, lorsque vous brisez un atome et que vous créez une explosion nucléaire, et bien là vous avez visiblement la puissance qui est contenu dans la matière. Pourtant vous ne voyiez pas des champignons atomiques se rendrent visibles chaque fois qu’un guérisseur appelle une énergie ou un Déva.  

    Cela veut dire que l’énergie qui vient d’en haut, n’est pas plus forte que celle qui est en bas, qui compose un rocher, un arbre ou tout simplement votre cheveu, mais cela veut dire qu’elle est accessible et qu’elle est manipulable, tandis que celle qui est en bas qui compose la matière a été commandée par le Koumara, le Koumara de la terre, le Dieu planétaire, si vous préférez, le Dieu de la terre en quelque sorte.

    Elle a été commandée cette énergie pour se concrétiser et donner tout son feu à la forme qu’est le rocher, la plante ou le poisson, le corps humain etc … Donc, vous ne pouvez pas manipuler cette énergie, par contre vous pouvez vous recharger légèrement à sa radiation, ça c’est certain, mais la radiation ne va pas forcément permettre d’exercer un pouvoir. Il y a cependant une énergie que l’on peut puiser dans le centre de la terre, qui permet à certains guérisseur d’opérer leur guérison, comme à certains médiums de se recharger et à l’humanité entière de recevoir un flux de vitalité. 

    Cette énergie qui provient du centre de la terre et qui remonte depuis ce centre exactement comme le rayonnement d’un caillou que l’on aurait lancer dans l’eau, qui fait des sphères, cette vitalité qui remonte depuis le centre de la terre est une énergie qui est semblable à celle qui est dans le ciel, exactement la même lumière. Seulement cette énergie a été légèrement adaptée au niveau vibration du corps éthérique de l’humanité en général, ce qui fait que tout en étant exactement la même lumière que celle qui est au ciel, que celle qui est au sein de Dieu ou au sein des Maîtres et bien cette énergie est quand même un peu étoffée pour qu’elle puisse facilement pénétrer le corps éthérique de l’humanité sans l’endommager. 

    Ce qui fait qu’au cours des cycles d’évolution, on parle d’énergies qui viennent des Maîtres, d’énergies qui viennent du soleil, de constellations éloignées, d’énergies qui viennent de Dieu tout simplement comme certains se disent et ils disent maintenant qu’il y a un moment d’évolution, que l’on doit passer dans l’ère du Verseau, que l’on doit évoluer, toutes ces énergies s’abattent sur la terre et essaient coûte que coûte de faire évoluer l’homme, de dilater l’homme, de changer son taux de vibration, c’est vrai, mais ce n’est qu’une partie de la vérité. 

    C’est vrai qu’il y a des énergies qui tombent en cascade, depuis l’esprit des Maîtres, le coeur des Maîtres, depuis l’esprit et le coeur du Dieu planétaire, du Dieu solaire, des constellations et de tout ce que vous pouvez imaginer, mais il est vrai aussi qu’en même temps une énergie qui est au centre de la terre peu à peu se développe dans un degré différent pour adapter l’humanité à l’énergie qui doit justement être reçue depuis le ciel. 

    Donc, il n’y a pas une surface même ronde comme la terre, une surface sur laquelle les hommes vivent, bougent puis cycliquement ils reçoivent des bombardements d’énergie venues de Shamballa, du soleil, des constellations ou d’ailleurs et s’adapte celui qui peut et meurt celui qui ne peut pas. 

    Pour que l’humanité est une chance de s’adapter aux énergies d’ailleurs et bien il faut que la nature elle-même, la terre elle-même petit à petit les aménage. ça c’est le travail de la terre et des Êtres qui sont à l’intérieur de la terre et qui sont la projection même des Maîtres qui existent à Shamballa.

    Autrement dit, il y a deux équipes, une qui s’incarne sur le plan éthérique, et l’autre qui s’incarne profondément jusqu’à dans le corps de la terre, de façon à prendre l’homme par les deux bouts.

    On ne peut pas simplement dire à l’homme : “Évolue, crois en ton âme, fais la paix avec ton âme, visionne ton âme, fais descendre ton âme, sois ton âme, sois Dieu, aime Dieu, prie Dieu ”. L’homme n’est pas simplement cette âme, l’homme n’est pas simplement un feu qui doit monter vers le ciel car s’il était cela, Dieu n’aurait jamais inventé ce jeu imbécile de le faire descendre sur la terre.

    Si donc l’homme est descendu sur la terre, c’est qu’il y a une raison profonde. Comme je vous l’ai dit si souvent Dieu n’est pas quelqu’un qui s’ennuie et qui invente des jeux idiots pour passer le temps dans le cosmos. 

    Tiens, créons un plan physique, on va y noyer tous mes poissons et on verra qui celui qui va arriver à s’en sortir !

    Si donc l’homme passe dans la matière, c’est qu’il y a une raison profonde et qu’il faut s’occuper tout autant de sa matière que l’on s’occupe de son esprit. 

    Seulement, l’équipe, si je peux m’exprimer ainsi, et je l’exprime entre guillemets, l’équipe qui s’occupe de la matière de l’homme, elle, est beaucoup plus invisible que l’équipe qui demeure sur un plan éthérique et que l’on nomme comme étant à Shamballa. Alors vous allez me dire, là je ne comprends pas, ça me démonte la tête, l’équipe qui est la plus physique est en même temps la moins visible et comme cela se fait. 

    Et bien, cela vient du fait tout simple et que chacun pourra comprendre très vite que l’équipe ou le groupe d’initiés et de maîtres qui s’occupe du centre de la terre, qui s’occupe de l’écorce terrestre, de la nature et du plan d’évolution de l’humanité et aussi du corps de l’homme, de la matière de l’homme donc en fait de l’alchimie de l’homme, le groupe qui s’occupe de cela est tellement puissant que si l’homme avait une quelconque connexion même ne serait-ce que télépathique avec ce groupe, l’homme pourrait absolument réduire la terre en cendres, s’il se trouvait être un mauvais homme.

    C’est un groupe extrêmement puissant non pas parce que ce groupe est plus puissant que le groupe de Maîtres que l’on connaît, classique, Shamballa avec Kuthumi, avec Morya et avec tous les autres que l’on cite et que l’on ne cite pas. Ce n’est pas parce ces Maîtres sont plus puissant que ceux qui sont à Shamballa, c’est tout simplement que le réseau d’énergie qu’il ont à disposition et qu’ils doivent manipuler, est extrêmement puissant, mille fois plus puissant qu’une centrale atomique, car il s’agit bien de cela, diriger la centrale atomique que représente la terre. 

    Toute l’alchimie qui se passe dans le ventre de la terre afin que les atomes soient dirigés pour constituer les formes et qu’ils puissent maintenir ces formes, cela ne se passe pas simplement par le verdict d’un ange qui passe au-dessus des eaux. Si la terre existe et qu’elle maintient ses formes, c’est grâce à une formidable, une extraordinaire alchimie. 

    Si votre estomac se maintient et qu’il demeure jour après jour un estomac avec une forme caractéristique, avec un travail suivi qu’il exécute gentiment sans rien dire, si votre estomac reste toujours à la même place, c’est parce qu’il y a une loi immense qui force les atomes à être cet estomac et à fonctionner en tant que estomac. S’il n’y avait pas cette loi immense et bien demain vous vous réveillerez et à la place de l’estomac vous auriez, je ne sais pas, un tibia, la vessie ou l’oeil d’un voisin. Qu’est ce qui se passe pendant la nuit tout se démonte, tout se transforme, et il n’y aurait rien de sûr, rien de suivi, rien d’établi.

    Pour que donc toutes les formes soient maintenues, il n’y a pas simplement le verdict d’un ange créateur, il y a avant tout un groupe, un égrégore de lois, et ces lois étant donné le type de lois qui vit dans le cosmos, qui joue dans le cosmos, étant donné leur nature, ces lois ne peuvent pas vivre à l’intérieur d’autre chose qu’un homme. 

    C’est-à-dire, qu’une loi n’existe pas comme ça dans l’univers, comme une loi est établi et écrite dans vos livres de lois, et ainsi la loi est parce qu’elle est dans le livre. Vous vous rendez bien compte, même en parlant des lois traditionnelles de votres société que même si l’est écrit dans le livre de la loi que l’homme doit être libre, que tous les hommes sont égaux entre eux, vous vous rendez compte qu’à l’extérieur dans la vie traditionnelle, dans la vie courante, quand y vous mettez votre nez, vous vous apercevez qu’il n’y a pas de liberté véritable, que tous les hommes ne sont pas forcément égaux, et alors là, vous vous dites, oui c’est bien beaux, les hommes inventent ces lois, mais ces lois n’existent pas et cette loi n’existe pas. 

    Pourquoi ? 

    Parce que tout simplement, les hommes ne la vivifie pas, les hommes ne la vive pas. Pour que la loi qui dit que tous les hommes sont égaux, et bien il faut qu’ensuite socialement que tous les hommes entre eux fassent l’effort de considérer leur voisin comme un être égal. Si les hommes entre eux ne font pas suffisamment cet effort, la loi est simplement écrite et la loi n’existe pas et le monde est inégal.

    Avec les lois cosmiques c’est exactement la même chose, pour qu’une loi soit pratiquée, pour qu’une loi existe vraiment, elle doit être vécue par quelqu’un, elle n’existe donc pas dans un livre cosmique. Une loi n’existe dans aucun livre cosmique, on parle aussi de l’akasha, une loi n’existe pas dans l’akasha. 

    La loi va exister à partir du moment où un être va vivre cette loi, représenter cette loi, extérioriser cette loi. 

    C’est le système que je représente chaque fois par les poupées russes, une poupée qui est dans une poupée, dans une poupée, dans une poupée. Imaginer cela au niveau de l’univers, il y a l’homme à l’intérieur du Dieu planétaire, du Dieu de votre planète, qui est véritablement votre Père. Votre Père qui êtes au cieux, et il y a ce Dieu planétaire qui est à l’intérieur du Logos solaire par lesquelles justement les Dieux planétaires peuvent avoir la vie et ce Dieu solaire est encore à l’intérieur d’un Dieu cosmique etc jusqu’à que l’on soit allé du moment de l’endroit le plus bas au moment et à l’endroit le plus haut et en cours de route chacune de ces entités aura été l’endroit et le véhicule d’un point de rayonnement et d’extériorisation d’une loi. 

    Et lorsque l’on prend les lois de la manifestation de la terre, les lois de la manifestation de son plan physique et bien de la même manière, il faudra une entité, un égrégore donc un groupe de Maître et d’Initiés qui vont être l’endroit de la manifestation de ces lois et qui vont être par là-même la substance de la loi. 

    Sans substance la loi n’est pas, vous avez beau dire tous mes frères sont égaux, si les hommes ne vivent pas l’égalité, l’égalité n’est pas. De la même manière dans l’univers Dieu aurait beau dire donc que la vie est, s’il n’y avait pas un fonctionnement pour que la vie soit, la vie ne saurait pas et ce fonctionnement c’est le deuxième rayon, c’est l’aspect christique de l’univers, c’est la coupe qui se renverse et qui envoie l’eau, qui envoie les âmes dans la matière. 

    S’il n’y avait pas ce principe christique, soit le rayon deux en fonctionnement dans l’univers la vie ne serait nulle part. Il y aurait peut-être un décor, si Dieu et les anges voulaient se donner la peine, mais même ce décor ne tiendrait pas vraiment. 

    Donc pour que la nature est lieu pour que votre corps est lieu et que pour tout tienne sur la terre, il y a en son centre un groupe d’Initiés et de Maîtres, ce groupe est la reproduction absolue et complète qui existe à Shamballa. Ce groupe à pour fonction d’attirer les forces cosmiques et les forces des âmes que vous êtes séparément, de les attirer vers le centre de la terre. De façon à ce que finalement, en rencontrant un jour dans la descente le sol terrestre, toute l’histoire est lieu sur le sol terrestre et c’est ce groupe qui créait en même temps ce que l’on appelle la loi de la gravitation et qui fait que chaque objet qui est lancé en l’air se retrouve automatiquement attiré par le sol.

    Donc sur les planètes où il n’existe pas ou plus la gravitation, cela veut dire qu’il n’existe pas un groupe concret d’Initiés pour concentrer les énergies du cosmos et les énergies des âmes, de la famille d’âmes qui devaient avoir une histoire sur cette planète. Toutes les âmes ont été restituées parfois à un plan supérieur de la planète ce qui fait que ce groupe d’Initiés et de Maîtres n’a plus du tout besoin d’être concret dans la matière, le groupe peut lui aussi monter sur un plan éthérique, ce qui fait par là-même sur la planète tous les objets peuvent s’envoler.

    Ce qui fait que si vous avez les deux pieds sur la terre, ce n’est pas que la nature a bien fait les choses et qu’elle a prévu qu’il y aurait un petit homme et que ce petit homme et bien il fallait le tenir sur le sol. Ce qui fait que vous avez les deux pieds sur la terre, c’est parce que ce groupe d’Initiés, ce groupe de Maîtres qui est dans sa demeure, ce groupe sans cesse attire toutes les énergies de l’univers et les énergies de votre âme même. Ce qui par là-même au moment de la création, au moment de la manifestation, au moment de la création de terre a créé autour de la terre le plan astral terrestre. 

    Le plan astral, c’est donc une somme d’énergie venues du cosmos, mais une somme d’énergie qui se trouve extrêment retenue jusqu’à dans la périphérie terrestre qui sera en relation directe avec tout le mouvement concret et terrestre, tout le mouvement physique. 

    Par cette force, cette force d’attraction de ce collège d'Initiés pour créer et maintenir la vie, par cette force qui converge vers le centre va naître aussi un principe inférieur dont nous avons commencé à parler. Le principe du désir de la vie qui se traduit de façon primitive en instinct de survie, puis quand l’homme se développe en désir de profiter de la vie tout simplement ou de la partager avec les autres ou de la donner aux autres selon les cas.

    D’où vient donc votre désir de vivre ? 

    Votre désir de vivre ne vient pas d’un aveuglement de votre âme qui s’est dit, tiens moi je veux aller me promener sur les plages de la terre, moi je veux aller manger les ananas qui mûrissent sur la terre, moi je veux profiter de tout ce qui existe sur la terre. Votre âme ne s’est pas du tout dit cette chose. Elle était complètement incapable d’imaginer le plaisir de manger un ananas, ce que pouvait représenter la caresse de l’eau sur les jambes en marchant sur la plage, elle était complètement incapable de se représenter toutes ces choses car l’âme a aucune notion du plaisir ou du désir.

    Donc, pour descendre dans la matière et pour motiver suffisamment une âme qui est incapable de désir ou de plaisir et bien il faut créer des artifices.

    Ces lois artificielles ne sont pas des tromperies comme si les Maîtres et les Dieux planétaires avaient inventées des jeux stupides qui soient en fait contraire à la nature divine ou à la nature de l’âme, un jeu qui soit un piège dont l’âme est ensuite beaucoup de peine à s’en sortir. 

    Non, ce n’est pas un jeu stupide et ce n’est pas un piège, car s’il est vrai que l’âme était incapable de vouloir descendre sur terre, de se trouver le motif, il est vrai aussi qu’elle avait puissamment l’intention de trouver le moyen de devenir extrêmement puissante et rayonnante à son tour. Ce qui fait que les entités qui président à la destination, à la formation et au réveil des âmes, les entités sont obligés de créer des principes et des lois inférieurs pour que les âmes descendent.

    Et le premier instant où une âme reçoit son passeport pour la vie, son passeport pour l’incarnation, c’est l’instant où le Maître de l’âme va poser dans la périphérie de l’âme, l’énergie que représente la gravitation. Autrement dit, lorsqu’une famille d’âme est extériorisée hors de Dieu pour la première fois, c’est toujours avec une destination précise. Les âmes ne restent pas comme cela à papillonner dans le cosmos en attendant qu’un jour existe la terre ou une autre terre. Tout est fait en même temps, car en même temps que les âmes sortent, et bien il faut qu’un plan physique existe, de façon que lorsque l’on pose dans l’âme la loi même de l’attraction universelle donc de  la gravitation qui va s’exercer sur elle en provenance d’une planète, là c’est notamment la terre, de façon à ce qu’immédiatement l’âme puisse être reçue. Sinon, l’âme se trouve adombrer d’un poids, pourvu d’un poids, qui l’entraîne, qui l’entraîne, qui l’entraîne et qui l’a fait tomber sans jamais pouvoir s’exprimer à travers quelque chose. C’est simplement la chute et ça ce n’est pas du tout intéressant, et cela ne se passe pas de cette façon là. 

    Donc en même temps que l’âme est pourvue d’un poids pour l’incarnation ... Fin Face 1A

    « 09 11 90 Père concret, Père céleste et Enfant-Dieu
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :