• 6 12 86 Les maladies karmiques - Symbolisme de la croix - Les naissances avant terme

    Les maladies karmiques.

     

     

    Question :
    Les maladies graves sont-elles toujours karmiques et initiatiques, et est-ce que l’heure de notre naissance et l’heure de notre départ du plan physique sont fixées, ou sont-elles en fonction de notre vie, de notre entourage, ou d’autres circonstances ?


    Les maladies font partie de la vie même de la planète, et entrent plutôt dans un cadre de karma collectif que de karma individuel.


    Comme je vous l’ai dit mille fois, il ne faut pas oublier, qu’avant tout, l’humanité est une seule et même entité, et qu’il se passe beaucoup plus de choses mondialement qu’individuellement. Chacun vit les mêmes expériences.

     

     

    Les maladies épidémiques visent le karma collectif, donc, c’est une épuration dans la totalité et dans la masse de l’entité humanité terrestre, tandis que le karma individuel a bien d’autres façons de se manifester et ne choisit pas forcément la maladie.

    Quelquefois la maladie c’est ce qui est choisi pour un homme et par un homme, mais ce n’est pas le meilleur moyen de purger un karma, parce que l’individu est à un tel stade de développement que finalement il se révolte contre la maladie, il contrecarre la maladie en essayant de se soigner, de se guérir.

    Il n’y a pas forcément développement psychique à travers la maladie, au contraire, il y a révolte.

    Le karma individuel choisit plus volontiers ce qui va mettre à l’épreuve la volonté, le discernement, le courage, le contrôle, plutôt que de sabrer l’élan de l’individu par une maladie qui lui ôte toutes les énergies.

    Dans le cadre des afflictions karmiques, il y a plutôt les infirmités que les maladies. Les maladies sont pratiquement toujours d’ordre collectif, c’est l’épuration en masse ou une initiation en masse de l’humanité.

    Quand je dis purification, quand je dis initiation, c’est toujours à voir avec le degré de conscience de cette masse de l’humanité. Selon son comportement, une civilisation déclenche certaines mœurs, et ces mœurs tombent dans le règne de la nature, donc sous le coup de la loi de la cause et de l’effet. Sitôt que vous agissez dans le monde, vous agissez dans une substance de lois.

    Le karma est en fait, davantage collectif, qu’individuel.
    Il existe le karma individuel, mais ce que vous appelez karma, c’est en fait le chemin initiatique.
    Lorsque vous avez manqué d’amour pour quelqu’un et qu’il vous arrive quelque chose en retour, vous pouvez appeler ça le karma individuel, mais avant tout, c’est une épreuve initiatique. Le karma, en tant que tel, est la somme de toutes les restrictions, les limites, les aberrations d’une humanité. C’est pourquoi les choses se généralisent et il semble quelquefois que le châtiment de Dieu soit injuste.

    Comment tel enfant qui a si peu vécu peut-il mourir de telle ou telle maladie ?
    Comment tel autre jeune a-t-il pu mourir dans tel accident ?
    Comment tout ce peuple, qui a le même droit légitime à la vie qu’un autre, a-t-il pu être détruit par l’avancée d’un autre peuple ?

    Tout cela, est l’effet de la masse, l’effet de ses rayons qui justement viennent des planètes et qui ne concernent que la masse. Mais à l’intérieur de cette masse, il se trouve des individualités, donc immanquablement cela passe par les individualités.

     

    Symbolisme de la croix
     
    Question :

    Pouvez-vous nous parler du symbolisme de la croix, est-il bénéfique de la porter sur soi ou de porter d’autres symboles ?


    Il y a des milliers et des milliers de symboles dans l’univers. Concernant le plan terrestre, certains symboles utilisés correspondent aux énergies les plus directes que l’homme peut utiliser comme protection.

    Selon le plan auquel on fait appel et le degré initiatique, la croix représente plusieurs choses. Je ne veux pas parler de sa signification occulte, du degré initiatique qu’elle signifie. Simplement en tant que substance la croix rayonne une énergie bienfaisante, c’est aussi le symbole du feu. Tout ce qui est croisé représente le feu, le feu est purificateur, rédempteur. Lorsqu’il est rayonnant, c’est la lumière.


    Lorsque vous portez une croix, vous ne portez pas seulement le symbole de l’église qui s’y rattache, mais avant tout vous portez un certain rayonnement.
    Chaque forme transmet une onde. Si vous travaillez les objets, les signes, les ondes de forme que vous portez, et que vous les consacrez, alors cela devient un véritable objet occulte qui transporte un certain pouvoir, qui reste d’une certaine manière limitée à la force de celui qui le consacre.

    Plus le magicien a de l’envergure et plus le rayonnement va être actif et régénérateur, dans le cas contraire, l’objet est simplement protecteur.

    La croix, dans son symbole culte, représente la crucifixion bien sûr, mais avant tout l’abandon de soi, le détachement de tout ce qui est personnalité.
    C'est la rupture avec toute la mécanique de la personnalité, toute la roue de la personnalité, la roue des réincarnations donc. Lorsqu’il y a crucifixion d’un initié, crucifixion cosmique, cet initié est complètement détaché du plan des réincarnations. S’il revient, c’est uniquement pour apporter quelque chose, ce n’est plus pour expérimenter quelque chose.

    La croix rompt toute relation avec le phénomène terrestre, avec la manifestation physique, parce qu’il y a abandon des parties inférieures pour ne vivre que dans les parties supérieures. Et c’est dans ce sens que l’on peut rejoindre l’image du feu, parce que cette initiation correspond à ce que le feu est capable d’accomplir occultement dans l’homme.

    Toutes les initiations sont transmises par le feu. Sur la terre, on utilise plusieurs éléments comme l’eau pour le baptême. Pour les grandes initiations, il n’y a que le feu et uniquement la flamme qui soit présente, parce que c’est l’énergie solaire, c’est le prana solaire.

    Le soleil est un astre flamboyant, et chaque fois que l’on veut se relier à son énergie, il s’agit d’intégrer de plus en plus de feu. La croix n’est pas véritablement importante, c’est un des symboles, le plus petit en fait. Hormis cette signification occulte, son symbole fait parti de la série que l’on peut considérer comme la plus profane.

    Si vous voulez utiliser un symbole véritablement puissant, qui soit véritablement chargé parce qu’il est rattaché à un être de plus grande envergure, il faut utiliser celui qui est constitué de deux triangles entrelacés, tout puissant par rapport à la croix.

    Il ne faut pas associer la croix et le Christ. La croix n’est pas la représentation du Christ. La croix est le symbole de cet abandon dont nous avons parlé, c’est le symbole du feu sur le plan terrestre. C’est le feu primaire, c’est le feu kundalini, c’est le feu qui est éjecté par les volcans, c’est le feu tellurique, c’est un feu très primaire. Si vous voulez véritablement faire référence à l’esprit d’une entité, à la protection efficace d’une entité, il faut utiliser ces deux triangles entrelacés.

    Que veut dire cette figure ?


    C’est un symbole bien sûr. Un symbole est une forme qui contient la substance et c’est pour cela qu’en terme occulte, le symbole est si précieux, parce qu’il n’est pas simplement une représentation graphique, ce n’est pas une image, c’est une forme qui contient la substance.

    C’est pourquoi dans certaines opérations, il suffit simplement de tracer le symbole pour que la substance se manifeste, donc, l’entité en question produit un certain rayonnement à cet emplacement.

    Pour la croix, la chose est complètement différente. En terme terrestre, la croix est un insigne religieux et n’a pas véritablement de fonction occulte. Toute la protection dont s’entourent les prêtres, notamment les exorcistes, vient du fait que la croix a été fortifiée et chargée depuis tant d’années d’existence des églises.

    Ce qui fait que vous pouvez inventer n’importe quel symbole, si vous êtes suffisamment nombreux, suffisamment patients pour attendre que l’énergie se développe autour de ce symbole. Si vous le travaillez pour qu’il exorcise, il va exorciser. Si vous le travaillez pour qu’il apporte de la chance, il va vous apporter de la chance, etc.
    Mais lorsque vous vous intéressez à des symboles qui fonctionnent depuis le début du monde, qui fonctionnent parce que telle est leur nature, alors, il faut vous intéresser aux signes occultes, et vous vous apercevrez que la croix entre en composition de certains symboles mais ne représente pas un symbole.

    Un autre signe fort, plus que protecteur, il est densificateur et quelque part un petit peu destructeur parce que purificateur, c’est la croix encerclée.

    Lorsque vous travaillez sur ces symboles vous forcez le feu à agir de manière universelle. Par ces symboles, vous appelez certains esprits qui sont rattachés au phénomène de la purification et de la destruction. Autrement dit, par ces signes, vous pouvez aussi faire le mal. Lors d’une opération, si vous savez suffisamment contrôler les entités pour ne prendre que les esprits les plus bas de ce signe, vous pouvez les diriger pour faire le mal, mais cela réclame tellement d’efforts, croyez-moi, qu’il vaut mieux faire le bien.

    Un autre signe puissant : le triangle pointé, ou le triangle cerclé. Il faut que vous trouviez en fait votre symbole. Si vous ne faites pas partie d’un système de développement ésotérique, d’une école, d’un temple, consultez quelques livres, et dans une sorte de méditation très passive observez le symbole qui vous attire le plus, celui qui est le plus en harmonie avec votre couleur, avec votre rayon, avec votre niveau initiatique.
    Pendant quelque temps, en méditation, visualisez ce symbole, puis, refaites le catalogue et regardez si un autre symbole vous attire. Ainsi, vous pourrez voir votre développement, le cheminement de votre évolution.

    Mais vous verrez qu’à la fin, lorsque vous aurez acquis un certain développement, vous serez tous attirés par les deux triangles entrelacés, parce que c’est le véritable symbole de votre père, c’est le véritable symbole de l’action, de ces trois rayons dont nous parlions tout à l’heure. L’homme qui monte, Dieu qui l’intègre. Il ne peut pas y avoir de symbole plus initiatique, je vous le dis.


    Nous sommes arrivés à la fin de cette communication, la dernière pour cette année. Avez-vous un dernier message à nous transmettre en forme de conclusion ?


    Il n’y a pas de dernier message, non pas que j’aie l’intention de parler encore longtemps, mais simplement parce que le discours ne dépend que de vous. C’est un fait, et il paraît que je ne serai plus là, mais il n’en est rien, parce que c’est à vous de continuer à me faire parler quand vous serez chez vous, quand vous serez face à votre problème, quand vous serez dans votre épreuve, ou au milieu de votre joie.

    C’est à vous de continuer la relation, de continuer le dialogue. Quand je vous dis cela, je ne vous offre pas la possibilité de vous attacher en une relation avec moi, je vous offre simplement la possibilité de poursuivre le développement, de poursuivre une relation avec l’égrégore total. Rien n’est jamais rompu si l’homme sait à chaque instant créer le contact lui-même. Créer le contact soi-même, c’est être un disciple, c’est se prendre en mains, se prendre en charge, c’est s’accomplir, et automatiquement, où que vous soyez, le contact à lieu, parce que vous êtes prêts. C’est ce que vous devez développer.

     

    Les naissances avant terme
     


    Je vous écoute.

     Les questions qui pourraient encore venir ont trait à l’astrologie, en fait on a tendance à nous expliquer que par suite de manipulations exécutées par des humains, il y a des naissances qui sont faites avant le terme si je puis dire.
    L’âme trouve-t-elle vraiment ce qu’elle est venue chercher dans un corps dont la naissance a été provoquée, donc avec un thème forcé ?



    Il ne faut pas vous inquiéter pour cela. S’il y a une loi qui veut que l’âme prenne possession de son corps au moment du premier souffle à la naissance, il y a aussi une autre loi qui veut que la puissance de la nature soit tellement forte, que le corps d’un nouveau né, sans être habité par une âme, peut survivre naturellement quelques jours.

    Ce qui fait que pendant l’espace de ces quelques jours, si l’âme concernée par ce corps voit que l’heure de sa naissance a changé, que certaines anomalies se sont révélées par la maladresse des opérateurs, l’âme en parlant avec ses guides, avec les seigneurs du karma comme vous dites, l’âme peut parler du dossier et le refuser.

    À ce moment-là, on va chercher quelqu’un d’autre concerné par le cas. On lui dit : « Voilà c’est telle heure il y a tels astres, c’est tel aspect, est-ce que ça te va ? Tu auras tels et tels problèmes, telles et telles épreuves. » Si l’individu accepte, immédiatement il prend possession du petit bébé qui dort. Cela se passe très naturellement et très simplement.

    Naturellement il est très désagréable pour un individu qui a choisi une famille, des choses très précises, d’être dérangé dans tout ce qu’il avait prévu, simplement parce que la mère désire accoucher un petit peu avant, pour être libérée à Noël, parce que Pâques est proche, ou parce qu’il faut partir en croisière, alors on force bébé à venir un peu plus tôt.

    Naturellement ce genre de comportement n’est pas à favoriser, et dans la mesure où il y a des accidents, dans la mesure où quelquefois les hommes ne peuvent pas faire autrement, où leur décision est plus forte, alors le pardon peut s’exercer sur leurs actes parce que la loi de la nature est telle, que l’individu a le droit de refuser un corps qui naît.

    Si le corps intéresse quelqu’un, il va être maintenu par le prana trois jours, et si véritablement personne ne veut de ce corps, le prana lui-même s’en va comme une petite fumée bleue, et il ne reste qu’un cadavre. Naturellement, si la chose se répandait trop, il y aurait beaucoup de réclamations et cela se terminerait en problème de civilisation. Mais dans la mesure où les choses ne sont pas trop répandues, la réparation peut avoir lieu.

    Vous savez, il y a quand même des aspects modérés à ce que vous appelez la destinée, la fatalité, le programme, le plan. Il y a une grande souplesse dans les forces universelles, et quelqu’un qui devait venir sous l’aspect d’une femme peut très bien, d’un seul coup, venir sous l’aspect d’un garçon.
    Ce qui compte, ce sont les énergies du caractère de la personne, de l’envergure de la personne, ce sont les aspects qui vont constituer sa capacité cérébrale, sa capacité manuelle, son plan de conscience.

    On croit que les familles sont choisies, c’est un fait, et on essaie autant que possible de faire les choses au plus précis. Mais si quelquefois les choses sont un peu plus souples, elles ne manquent pas forcément de précision.

    La vie est un feu en mouvement qui tourne, et dans ce mouvement il y a des cycles qui viennent, précis comme des horloges, et à l’intérieur de ce mouvement il y a des choses qui se passent et qui sont tout simplement des actions et des réactions.
    Les grands programmes sont rigides, les petits sont plus souples pourquoi ?

    L’homme a la liberté et beaucoup d’autres créatures ont aussi la liberté, comme l’ange. Alors dans un système qui est trop rigide, la liberté ne peut pas être. La création de l’homme, a eu lieu avec la liberté des anges. Naturellement ils n’ont pas eu le droit de créer n’importe quoi, par fantaisie, par folklore c’est certain.

    Mais dans leur possibilité de création, leur liberté s’est exercée. Regardez dans la nature toutes les formes qui existent, est-ce qu’on ne dirait pas qu’un ange s’est amusé ? Regardez tous les poissons qui existent, tous les animaux terrestres, tous les oiseaux, toutes les plantes, toutes les fleurs, toutes les herbes, toutes les formes de rochers, tous les minéraux, est-ce que cela ne ressemble pas à un grand jeu créatif ? Ça, c’est la liberté de création, c’est la liberté d’action, c’est la liberté de l’ange. L’ange a fait le jardin le plus beau possible, le plus artistiquement possible.

    Certains artistes ont des tempéraments qui ressemblent à de la poésie, à de la finesse, à de la tendresse. Leurs peintures sont comme des voilures, donc leurs créations sont toute finesse. Il y a la rose, l’orchidée, le flamant rose etc.

    Et puis, il y a d’autres artistes avec un tempérament un peu plus fort en tant que personnalité terrestre, alors leurs peintures, leurs créations, leurs chants, leurs musiques leur correspondent.

    Avec les anges il y a les mêmes nuances, vous avez des anges qui sont appelés des muses que l’on voit tout en transparence, en finesse, en délicatesse, il y en a d’autres qui sont un peu plus soldat, alors ils ont fait des éléphants, des hippopotames, les montagnes.
    Chaque archange a donné à sa suite d’anges un certain tempérament, et cela non pas parce que c’est la loi, mais parce que la création est un grand rire, un grand jeu, une grande fête. Plus il y a de diversité, plus il y a de joie et à l’intérieur de cette joie il y a certaines notes, il y a certains rythmes, c’est ce que vous appelez le plan, qui pour nous n’en est pas un, c’est tout simplement le diapason.

    Tout l’effort de l’homme est d’apprendre à chanter et à rire au diapason avec le céleste, trouver la note juste. Trouver la note juste c’est rencontrer la réalité dont nous parlions tout à l’heure.

    Essayez de participer à ce grand chant, de participer à ce grand déferlement, à cette folie de création heureuse. Regardez le monde avec ce même tempérament.
    Émerveillez-vous, essayez de comprendre et essayez de vous mettre à la place de l’ange créateur. Qu’auriez-vous fait ? Imaginez que vous puissiez créer des formes, créer votre vie, et vous vous rendrez compte de ce qu’est la création.



    Je vous salue.

    « 6 12 86 L'éducation spirituelle des enfants - Celui qui voudra garder sa vie, la perdra04 09 87 Le Plan mental »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Marc
    Lundi 30 Janvier 2017 à 09:12

    Quel méli-mélo soit disant ésotérique? Quel cafouillage intellectuel?

    Marc

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :